Fonctions et conditions de travail

Fonctions

Faites une différence

Les répartitrices et répartiteurs médicaux d’urgence prennent part à l’action de deux manières précises, soit :

La prise d’appels

  • Lors de la prise d’un appel, la première étape consiste à obtenir le plus de renseignements possible en posant des questions très précises, clairement définies dans les protocoles, pour comprendre la situation. C’est grâce à un suivi rigoureux de ces protocoles (un des plus grands alliés du répartiteur) que ce dernier peut déterminer la priorité de l’appel.
  • Pour mener à bien la tâche comme répartitrice et répartiteur médical d’urgence, vous devez donc montrer une bonne capacité d’écoute et de concentration, ainsi qu’une aisance à vous exprimer autant en français qu’en anglais. Avoir des nerfs d’acier est aussi plus que nécessaire : un travail aussi important comporte un lot de situations stressantes avec lesquelles il faut savoir négocier.

La répartition des véhicules sur le terrain

  • L’arrivée des paramédics sur les lieux de l’intervention est précédée par la répartition des véhicules sur le territoire. Ce travail repose sur les aptitudes des répartitrices et répartiteurs médicaux d’urgence. La tâche est complexe puisqu’elle exige la manipulation de plusieurs types de données, l’utilisation de systèmes de radiocommunication et de logiciels de localisation afin d’assurer une couverture territoriale optimale. Il faut avoir des yeux et des oreilles partout.

Essentiellement, une répartitrice et un répartiteur médical d’urgence, en plus d’être vigilant(e)s et de faire preuve de sang-froid, doivent être capables d’effectuer plusieurs tâches à la fois en plus de connaître sur le bout de leurs doigts les territoires géographiques de Montréal et Laval. 

Conditions de travail

Les avantages de répondre à l’appel

En effet, en plus d’avoir la satisfaction d’accomplir une tâche essentielle, la répartitrice et le répartiteur médical d’urgence combinent leurs forces à celles d’une équipe et d’un milieu professionnel stimulants. Ils bénéficient aussi de nombreux avantages, notamment :

  • d’un salaire variant entre 21,37 $/h et 31,21 $/h, selon l’expérience reconnue, et plusieurs avantages sociaux;
  • des primes de soir, de nuit et de fin de semaine;
  • d’un programme de formation continue afin de constamment offrir un meilleur service à la population;
  • de quatre semaines de vacances après une année travaillée au prorata des heures travaillées;
  • d’une contribution au régime de retraite gouvernemental (RREGOP);
  • de programmes d’activité physique.