Chaîne d’intervention préhospitalière

Les services préhospitaliers d’urgence doivent être dispensés en tenant compte des rôles et particularités de chaque maillon de la chaîne d’intervention, et ce, de l’assistance portée à une personne en détresse jusqu’à son arrivée dans un centre hospitalier.

Contrairement à d’autres entreprises, Urgences-santé est une organisation entièrement intégrée. Son rôle consiste donc à planifier, organiser, coordonner et évaluer les services de la chaîne d’intervention préhospitalière, et ce, du premier maillon jusqu’au dernier.

Secouristes et premiers intervenants

La chaîne d’intervention préhospitalière part d’un principe de base mondialement reconnu : pour les appels de haute priorité, plus on intervient rapidement, plus on sauve des vies. Pour cette raison, la chaîne commence par les citoyens et les secouristes qui pourraient être en mesure d’intervenir pour effectuer des manœuvres de réanimation.

Former le plus grand nombre possible
Au moyen de différentes activités, Urgences-santé s’emploie à former le plus grand nombre de premiers intervenants possible. La formation Héros en trenteMD et le programme d’accès à la défibrillation en sont de bons exemples.

Formation Héros en trenteMD : pour devenir un premier intervenant qualifié
Offerte gratuitement par les techniciens ambulanciers paramédics d’Urgences-santé, la formation Héros en trenteMD enseigne aux citoyens comment pratiquer la réanimation cardiorespiratoire (RCR) et utiliser un défibrillateur externe automatisé (DEA).

En savoir plus sur la formation Héros en trenteMD

Programme d’accès à la défibrillation
Urgences-santé souhaite sensibiliser les responsables de la sécurité des édifices publics et commerciaux à l’importance d’acquérir un défibrillateur externe automatisé (DEA) et d’en faciliter l’accès. À ce chapitre, Urgences-santé favorise le déploiement de DEA sur son territoire, notamment dans les autopatrouilles du Service de police de la Ville de Laval, dans les casernes du Service d’incendie de la Ville de Montréal et dans plusieurs lieux publics.

En savoir plus sur le programme d’accès à la défibrillation

Lien avec les services 9-1-1

Urgences-santé travaille étroitement avec ses partenaires de Laval et Montréal qui assurent les services 9-1-1. Par exemple, l’arrimage des processus de transfert des appels entre le 9-1-1 et le Centre de communication santé, la coordination des équipes et des interfaces informatiques permettent d’assurer un traitement des appels efficace.

Centre de communication santé

Réponse aux appels d’urgence
Les appels transférés par les services 9-1-1 au Centre de communication santé d’Urgences-santé sont traités par les répartiteurs médicaux d’urgence (RMU). Ceux-ci évaluent et trient les appels selon une méthode rigoureuse de classification des cas urgents afin de les traiter en ordre de priorité. Dans certains cas, les RMU peuvent aussi donner des directives à l’appelant pour l’aider à prodiguer les soins d’urgence requis en attendant les premiers répondants et les techniciens ambulanciers paramédics.

Notre centre de communication santé est accrédité « Centre d’excellence » en matière de traitement des appels médicaux d’urgence, ayant démontré une conformité aux plus hautes normes, telles qu’établies dans les « Vingt Points d’accréditation » de l’International Academies of Emergency Dispatch.

Répartition des véhicules d’urgence
Les RMU assurent le déploiement des véhicules d’urgence de façon à couvrir le mieux possible le territoire et ainsi minimiser le temps de réponse des équipes ambulancières. Ils affectent le véhicule approprié au lieu de l’intervention et, par la suite, le dirigent vers le centre hospitalier qui peut répondre le mieux à l’état de santé du patient.

Premiers répondants

Complémentaires aux techniciens ambulanciers paramédics
Agissant en complémentarité du technicien ambulancier, le premier répondant applique les protocoles visant la prévention de la détérioration de l’état de la personne en détresse et transfère au technicien ambulancier la responsabilité des interventions à son arrivée sur les lieux.

Formation et affectation
À ce jour, Urgences-santé a formé quelque 2 400 pompiers de l’île de Montréal pour agir à titre de premiers répondants. Urgences-santé est également responsable de l’affectation des premiers répondants sur l’île de Montréal, soit du Service de sécurité incendie de Montréal, de Côte-Saint-Luc et de Dorval, pour les appels de haute priorité, ce qui représente plus de 70 000 interventions par année. La Corporation assure également la mise à jour des connaissances cliniques des pompiers par des formations adaptées.

Soins préhospitaliers et transport ambulancier

Soins préhospitaliers
Les techniciens ambulanciers paramédics d’Urgences-santé sont formés pour prodiguer des soins préhospitaliers. Ils utilisent des protocoles d’intervention clinique de soins primaires, incluant le programme d’administration de cinq médicaments permettant de soulager les difficultés respiratoires, les douleurs thoraciques, l’hypoglycémie et les réactions allergiques sévères.

Urgences-santé compte aussi sur des équipes spécialisées lors d’interventions particulières.

Transport ambulancier
S’ensuit le transport par ambulance vers un centre hospitalier, depuis un lieu privé ou public. Les véhicules répondent aux plus hauts standards en matière d’équipements médicaux spécialisés, d’équipements de communication performants et de confort, de même qu’aux normes établies par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Services interétablissements
Urgences-santé gère également les appels provenant des établissements de santé et affecte des équipes dédiées à ce type de transport. Des patients sont ainsi transportés d’un établissement de santé à un autre.

Liens avec les hôpitaux et établissements

Urgences-santé travaille étroitement avec les différents établissements de santé pour assurer un meilleur arrimage entre les équipes d’urgence préhospitalières et le réseau de la santé. Des interfaces de communication sont déployées notamment pour le transport interétablissements. Au surplus, des actions sont mises en œuvre pour améliorer la prise en charge du patient dès son arrivée à l’hôpital.