Aller au contenu

Les équipes spécialisées d’Urgences-santé sont formées, équipées et entraînées afin de répondre rapidement et efficacement aux besoins de la population en prodiguant différents niveaux de soins, quel que soit le lieu de l’intervention ou la condition physique des patients. Ils agissent ainsi en soutien aux équipes de soins primaires et contribuent à améliorer le temps réponse.

Paramédics de soins avancés (PSA)

Après plusieurs années à titre de projet-pilote, le programme PSA s’est concrétisé en 2016. Les premiers diplômés de la majeure en soins préhospitaliers avancés (diplômés de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal) viennent d’intégrer leurs nouveaux emplois.

Ainsi, nous comptons maintenant sur une flotte de 20 paramédics en soins avancés et ce nombre continuera de croître pour poursuivre notre mission et ainsi aider un maximum de patients ayant des conditions médicales graves.

Les paramédics qui sont membres de ce service exercent des activités professionnelles étendues. Ils peuvent ainsi, en fonction des protocoles de soins avancés, faire une évaluation de la condition clinique, appliquer un plan de soins, utiliser plusieurs techniques plus invasives et administrer différentes substances et médicaments supplémentaires.

Groupe d’intervention médicale tactique (GIMT)

Le Groupe d’intervention médicale tactique est constitué de paramédics (PSP) formés, équipés et entraînés qui interviennent lors de divers incidents à haut risque. Le groupe existe depuis maintenant plus de 15 ans.

À titre d’exemple, ce sont les équipes du GIMT qui seront déployées sur le terrain lors d’appels tactiques avec le service de police (personnes barricadées, prise d’otages, fusillades, tireur actif). Le groupe pourrait également être appelé à soutenir les opérations en présence de manifestations ou d’émeutes.

Récemment, l’expertise du GIMT (en collaboration avec la Sûreté du Québec) a été mise à contribution lors du G7 dans la région de Charlevoix pour assurer et administrer au besoin les soins requis aux plus grands leaders politiques du monde.

À la demande d’un partenaire stratégique, le GIMT peut également contribuer lors de situations de sauvetage (hauteur, espace clos, etc.) ou en présence de matières dangereuses incluant le CBRNe (terrorisme).

Unité de réponse à la communauté (URC)

L’Unité de réponse à la communauté (URC) est née de la crise du virus Ebola. Compte tenu de la situation démographique et de la présence d’un aéroport international, Montréal constituait une plaque tournante et une porte d’entrée majeure pour le virus. C’est de là qu’a été créée l’équipe Ebola pour répondre à une possible crise infectieuse.

Depuis 2016, l’unité a progressivement changé de nom pour devenir l’URC. Du même coup, l’équipe a élargi ses compétences pour maintenant être présente dans une multitude de situations comme lors des formations Héros en trenteMD ou lors de canicules et d’inondations en prêtant main-forte à la population.

Le développement de la profession nous rapproche de plus en plus de la population et l’Unité de réponse à la communauté en est un bel exemple.

 

Paramédic à l’aéroport (YUL-ADM)

Nouvellement déployés, les paramédics en poste à l’aéroport Montréal-Trudeau sont des membres à part entière de l’Unité de réponse à la communauté. Ils se déplacent principalement sur des vélos spécialement équipés et ont pour mission de prodiguer des soins aux voyageurs transitant par l’aéroport.

En collaboration avec la Sûreté aéroportuaire et différents partenaires, les paramédics-YUL assurent également une visibilité réconfortante pour les passagers et contribuent à renfoncer les liens envers la population et les touristes.

Particularité intéressante de cette équipe : alors qu’habituellement les paramédics travaillent en équipe de deux, ceux-ci sont formés pour intervenir seuls.  Ce sont également eux qui ont la responsabilité de coordonner la prise en charge des patients avec notre centre de communication santé (CCS) et ses différents intervenants.

Unité de soutien opérationnel (USO)

La mission de l’Unité de soutien opérationnel (USO) est principalement axée sur la santé et la sécurité au travail. L’USO consiste à offrir un soutien dans la prévention et la diminution des risques de blessures associés aux déplacements ou aux évacuations complexes de nos
bénéficiaires. L’USO a été formée il y a plus de 20 ans. À l’époque, son entrée en fonction consistait principalement à offrir un soutien préventif quant à des risques de blessures musculo-squelettiques liés à des déplacements et des évacuations de patients souffrant d’obésité morbide. Comme son nom l’indique, l’USO agit également à titre de soutien pour tous les cas nécessitant une évacuation complexe qui demanderait non seulement une formation sur les différentes techniques, mais aussi sur l’équipement spécialisé pour l’extraction des bénéficiaires. Cette équipe est aussi déployé en contexte d’incident majeur ayant un inventaire supplémentaire d’équipement de soins et de matériel logistique pouvant être déployé sur un événement de longue durée.

 

Équipe métro

L’équipe métro travaille de concert avec l’équipe de sécurité de la Société de transport de Montréal pour venir en aide aux usagers du métro qui nécessitent des soins à la station Berri-UQAM, la plus achalandée du réseau. L’équipe intervient aussi à d’autres stations selon les événements en cours (ex. : spectacles, festivals, manifestations, Grand Prix du Canada, etc.).

 

 

PREG

Le paramédic régulateur a pour mission principale d’agir sur la régulation de l’offre de service populationnelle. Celui-ci a la responsabilité d’effectuer une vigie des interventions de basses priorités 4 et 7, de se faire affecter par le centre de communication santé, de procéder à une appréciation de la condition clinique du patient en collaboration avec une infirmière afin, le cas échéant, de réorienter le patient vers d’autres trajectoires de soins qu’un transport ambulancier. Le paramédic régulateur travaille conjointement en collaboration avec l’unité de soutien clinique (USC) de même qu’avec les infirmières du soutien à domicile (SAD) dans un contexte de co-évaluation.