Programme d’accès à la défibrillation

Votre rôle est infiniment important

La mort subite d’origine cardiaque est la principale cause de décès en Amérique du Nord. Elle survient généralement lors d’une désorganisation du système électrique (arythmie) dans le muscle cardiaque. Le seul traitement pouvant sauver la vie de la victime est de mettre fin à l’arythmie, et ce, en utilisant un DEA qui synchronisera  à nouveau l’activité électrique du cœur. Seul ce traitement rapide peut rétablir l’activité électrique normale du cœur, afin qu’il puisse se remettre à fonctionner normalement. La défibrillation est donc un maillon vital de la chaîne de survie.

Lorsqu’une personne est victime d’une arythmie, sa survie dépend de la rapidité de réaction des témoins. Ce que  vous devez faire dans cette situation :

  • Composez le 9-1-1.
  • Demandez un DEA.
  • Débutez immédiatement le massage cardiaque (RCR).
  • Utilisez le DEA si disponible.

Sans ces actions, le cerveau ne reçoit plus de sang oxygéné. La mort cérébrale peut commencer en aussi peu que 3 minutes. Votre réaction pourrait plus que doubler les chances de survie de la victime.

La chaîne de survie

La chaîne de survie

asdasdasd

Le facteur le plus important pour la survie de la victime est le temps écoulé avant la défibrillation. Chaque minute qui se perd entre le début de l’arrêt cardiaque et la défibrillation fait chuter de 7 à 10 % le taux de survie. Après plus de 12 minutes sans défibrillation, le taux de survie chez l’adulte se situe sous les 5%. C’est d’ailleurs pour cette raison que tous les paramédics du Québec ont été formés à la défibrillation, leur permettant ainsi d’exécuter ce traitement avant d’effectuer le transport vers un centre hospitalier.

Grâce à d’énormes progrès technologiques, des défibrillateurs externes automatisés (DEA) ultra-efficaces, sécuritaires et abordables sont maintenant à la portée de tous. Il est recommandé de suivre une brève formation de 30 minutes à 4 heures pour que les individus présents lors d’un arrêt cardiorespiratoire puissent exécuter la défibrillation à l’aide d’un DEA. Dans de telles conditions, la défibrillation est offerte beaucoup plus rapidement et les chances de survie de la victime augmentent de façon extraordinaire. N’oubliez pas, chaque minute compte!

La Corporation d’urgences-santé a comme mission, entre autres, de s’assurer que tout citoyen en détresse se trouvant sur son territoire ait un accès rapide à des soins médicaux d’urgence de haute qualité. Cependant, comme nous venons de le constater, la survie d’une victime d’arrêt cardiorespiratoire dépend d’une chaîne d’intervention solide. Dans le but d’augmenter le taux de survie des victimes d’arrêt cardiaque, la Corporation d’urgences-santé a mis sur pied un programme d’accès public à la défibrillation externe automatisé (PAD). Ce programme vise à faciliter l’implantation d’un plan d’action face à la victime d’arrêt cardiaque, plan d’action offrant la défibrillation.

L'appareil défibrillation externe automatisé (DEA)

Les appareils DEA sont programmés pour permettre aux utilisateurs d’administrer un choc à la victime qui présente une arythmie. L’appareil est très précis dans sa détection de l’arythmie. Il ne faut pas craindre de faire du tort à la victime.

Si la victime est inconsciente et que l’on a le moindre doute sur sa respiration ou sa circulation, on met le DEA en marche. L’appareil nous dicte alors où et comment coller les deux électrodes sur la poitrine de la victime. Il nous indique ensuite les étapes à suivre et nous demandera d’administrer un choc seulement si l’état du patient le nécessite. Il n’y a généralement que deux boutons sur l’appareil : « En marche » et « Choc ». L’intervenant administre le choc, sous la recommandation de l’appareil.

Il existe actuellement sur le marché plusieurs types d’appareils DEA approuvés par Santé-Canada. Le choix de l’appareil dépend des besoins et préférences du client, ainsi que du budget disponible.

Afin de vous familiariser avec les caractéristiques particulières de chaque appareil, vous trouverez ci-dessous les coordonnées vous permettant de consulter le site Internet de chacun des fabricants.

Formation

Lors de la formation RCR, vous apprendrez à vous servir d’un défibrillateur externe automatisé de manière sûre et efficace. En combinant la RCR et le DEA, vous augmentez de façon très importante les chances de survie d’une personne victime d’un arrêt cardiaque.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux, en collaboration avec Urgences- santé et la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada, a développé un programme de formation Héros en 30 qui permet en 30 minutes seulement d’effectuer des manœuvres et de se servir adéquatement d’un défibrillateur externe automatisé.

Héros en 30

La Loi et les DEA

La loi vous protège!

La Charte des droits et libertés de la personne du Québec est claire (L.R.Q., C-12, a. 2)
« Toute personne doit porter secours à celui dont la vie est en péril, personnellement ou en obtenant du secours, en lui apportant l’aide physique nécessaire et immédiate, à moins d’un risque pour elle ou pour les tiers ou d’un autre motif raisonnable. »

Le Code civil du Québec protège le citoyen secouriste. Le citoyen qui porte secours n’est pas responsable des dommages encourus par la victime, sauf en cas de faute lourde. Par faute lourde, on entend une insouciance importante, une grossière négligence ou une faute intentionnelle.

Selon le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services et soins préhospitaliers d’urgence et du Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 2), il est stipulé que : « En l’absence d’un premier répondant ou d’un technicien ambulancier, toute personne peut utiliser un défibrillateur externe automatisé lors d’une réanimation cardiorespiratoire. »

Enregistrement de l'appareil

Urgences-santé souhaite que les installations disposant de défibrillateurs externes automatiques s’inscrivent auprès du Centre de communication santé. Ces renseignements seront fournis aux répartiteurs médicaux d’urgence (RMU) lorsqu’un appel au 9-1-1 provient de l’édifice inscrit. Les RMU pourront ainsi indiquer aux premiers intervenants l’emplacement du DEA afin qu’ils l’utilisent.

Formulaire d’inscription d’un défibrillateur (DEA)